En détail

Environnement

Carburants alternatifs durables


L’utilisation de carburants alternatifs durables est une voie prometteuse pour réduire les émissions de CO2 du secteur. Ils seront essentiels pour l’atteinte des objectifs d’Air France – KLM et du secteur tout entier.

Notre ambition est de contribuer à la mise en place d’une filière de carburant aéronautique durable. Air France et KLM ont établi des collaborations innovantes avec des clients corporate, des fournisseurs, des aéroports et des partenaires logistiques. Pour autant un soutien fort des États ainsi que des modalités incitatives sont nécessaires, tant pour un déploiement à plus large échelle que pour la création de filières de production économiquement viables pour les producteurs et les opérateurs.

GARANTIR DES CRITÈRES EXIGEANTS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Les carburants alternatifs durables doivent répondre à des normes strictes : réduction substantielle des émissions de CO2, impact minime sur l’environnement et la biodiversité, une concurrence limitée avec les productions alimentaires ou l’accès aux ressources alimentaires, et un impact positif sur le développement local.

Afin de s’assurer du caractère durable des matières premières utilisées, nous sommes membres, depuis 2008, de la Roundtable on Sustainable Biomaterials (RSB) en tant que membres fondateurs du SAFUG (Sustainable Aviation Fuel Users Group).

Le biocarburant utilisé par KLM est fourni par SkyNRG, dont les processus internes stricts garantissent le caractère durable de la matière première. Un Comité de Développement durable indépendant, composé du WWF Pays-Bas, de l’ONG Solidaridad, de la Fondation Européenne sur le Climat et de l’Université de Groningen, conseille sur les questions relatives aux critères de durabilité biocarburant. SkyNRG est certifié par la Roundtable on Sustainable Biomaterials.


STIMULER L’INDUSTRIE

Air France et KLM sont membres de groupes de travail et soutiennent des projets de recherche visant la création d’un marché pour les carburants durables destinés à l’aviation. À titre d’illustration :

  • Air France s’est associée à l’ATAG (Air Transport Aviation Group) pour promouvoir, avec le Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile, une meilleure connaissance des carburants aéronautiques durables et sensibiliser ainsi les pouvoirs publics sur la nécessité de soutenir une filière française. La compagnie participe activement à l’écriture de la feuille de route nationale sur les biocarburants aéronautiques, pilotée par l’Alliance Nationale de Coordination de la Recherche pour l’Energie (ANCRE).
  • KLM continue d’acheter annuellement 120 000 litres de carburant durable pour ses vols Växjö (Suède), soit 5% de la consommation totale de carburant sur tous les vols à destination et en provenance de cette destination. En collaboration avec Södra et la ville de Växjö, KLM et SkyNRG étudient la faisabilité de la production locale de carburant durable.
  • Air France a signé en 2017 un Engagement pour la Croissance Verte (ECV) avec les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Transports et de l’Économie et des Finances, ainsi que quatre autres grands groupes industriels français (Airbus, Safran, Suez et Total). Cet ECV vise à promouvoir l’émergence de filières de carburant aéronautique durable en France, à des conditions économiquement viables et s’inscrit résolument dans les principes de l’économie circulaire. Ses conclusions ont été publiées en janvier 2020, ainsi qu’une feuille de route gouvernementale française pour fixer, sur la base des recommandations de l’ECV, les principes et l’ambition de l’intégration du carburant aéronautique durable et le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour la construction de sites de production en France.

SOUTENIR DES MESURES D’ENCOURAGEMENT REGLEMENTAIRES AU NIVEAU NATIONAL ET INTERNATIONAL

Air France et KLM sont fortement impliquées dans l’initiative européenne European Advanced Biofuel Flightpath. Elles ont également rejoint l’ART Fuels Forum.

De plus, Air France participe au projet Ini-FCA (Initiative Futurs Carburants Alternatifs), conduit par la DGAC. Auprès du Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile (CORAC), Air France participe à la définition d’une stratégie en matière de carburants durables dans des actions cohérentes de recherche technologique et d’innovation, afin de réaliser les objectifs de la transition écologique, dans un contexte mondial.

KLM est activement engagée dans BioPort Holland, une collaboration entre le gouvernement néerlandais et plusieurs acteurs privés visant à produire aux Pays-Bas du biocarburant aéronautique responsable.


INNOVER DANS LA SUPPLY-CHAIN

KLM est l’un des fondateurs de SkyNRG, leader mondial du marché du carburant aéronautique durable. Depuis 2016, tous les vols KLM au départ de l’aéroport de Los Angeles sont opérés avec du carburant durable, produit par la raffinerie locale de World Energy (anciennement AltAir Fuels) et fourni par SkyNRG. De plus, KLM a acheté du carburant durable pour des vols au départ de l’aéroport d’Amsterdam Schiphol. Ce carburant, produit par Neste à partir d’huile de cuisson usagée, comblera l’écart jusqu’à la mise en service de l’usine de production de carburant durable.

En 2019, KLM s’est engagée, pour la décennie à venir, à développer et à acheter annuellement 75 000 tonnes de carburant aéronautique durable. KLM est la première compagnie aérienne au monde à investir dans les carburants durables à cette échelle. SkyNRG développera la première usine de production européenne. La construction de cette installation, dont l’ouverture est prévue en 2022, est une étape concrète vers la réalisation des ambitions de développement durable de KLM.

En novembre 2019, Air France et Shell ont signé un protocole d’accord confirmant leur volonté d’alimenter les vols de la compagnie au départ de San Francisco avec un mélange de carburant conventionnel et de carburant durable. Initialement prévue à compter du 1er juin, cette opération est reportée en fin d’année 2020 en raison de la crise COVID-19.

  • Ce carburant alternatif est notamment produit à partir de résidus d’huiles et de graisses non comestibles. Il a obtenu la certification RSB et respecte des critères stricts en matière de durabilité.
  • La distribution pourra s’effectuer via le système centralisé de l’aéroport.
  • Cette initiative permettra d’éviter l’émission d’environ 6 000 tonnes de CO2 en 16 mois. Elle illustre l’engagement proactif de la compagnie à réduire son empreinte environnementale à chaque étape de la chaîne de valeur.

IMPLIQUER CLIENTS ET PARTENAIRES

Dans le cadre de son partenariat avec le WWF-Pays-Bas et de son engagement dans le Green Deal, KLM a lancé le Programme KLM Corporate BioFuel en 2012, une première dans l’aviation. En 2019, le programme regroupe les partenaires suivants : ABN Amro, Accenture, Arcadis B.V., Arcadis N.V., Amsterdam Municipality, Loyens & Loeff, le Trafic Aérien néerlandais (LVNL), Microsoft, le ministère des Infrastructures et de l’Environnement, Neste, le Centre Aérospacial Royal Néerlandais (NLR), PGGM, le Groupe Schiphol, SHV Energy, Södra et l’Université de Delft. 

Air France soutient depuis longtemps le développement d’une filière viable de production de carburant durable. Elle en a testé l’utilisation sur ses vols commerciaux dès 2014 et réalise d’importants investissements en matière d’innovation aux côtés de chercheurs. En France, Air France mobilise les partenaires de la chaîne de valeur des carburants alternatifs autour de l’Engagement pour la Croissante Verte.


© AIR FRANCE KLM